L’art-thérapie est un accompagnement qui vise un mieux-être. L’art est utilisé comme support à la thérapie. Nous avons ainsi les techniques de peinture, du dessin, d’écriture, de danse, d’expression corporelle… Les créations artistiques permettent à la personne de se libérer, de se détendre, d’exprimer ses sentiments et de mieux se sentir dans sa peau. L’art-thérapie n’est pas un atelier d’art. Les séances peuvent se dérouler de façon individuelle ou en groupe. Les séances sont adaptées aux besoins de la personne ou du groupe.

L’art-thérapie n’est pas encore très connue au Burkina Faso mais quelques personnes ou associations comme « Initiatives sociales » essaient de le faire connaître. En effet, c’est un outil qui peut être bénéfique à tous. C’est-à-dire tant des personnes souffrant de solitude, en quête de bien-être ou des personnes ayant vécu un traumatisme.

Un exemple d’une séance d’art-thérapie en groupe avec des réfugiés. La technique du dessin spontanée est utilisée. L’expression artistique a permis de revenir sur leur situation de façon spontanée. Les participants ont exprimé leur satisfaction et mieux-être après la séance.


Du 29 novembre au 28 décembre 2019, Isabelle Bulzynski Dossa, artiste et art-thérapeute a exposé à l’institut français. Dans ses œuvres, elle utilise les techniques aléatoires comme dans l’art-thérapie.


Au commencement, il y a de la tôle rouillée. Le métal constitue le matériau essentiel dans la réalisation de se œuvres. L’eau joue également un rôle important. C’est elle qui fait naître la rouille. Isabelle accompagne les traces que laisse l’oxydation en y ajoutant de la peinture, des ocres, des terres d’ombre, de quoi sublimer la rouille. Puis vient en plus les touches colorées de pagne. Les enfoncements et les trous de cette tôle rouillée mesurent l’écoulement du temps. Ils renvoient aussi à des personnages qui reviendraient du passé et à qui l’occasion est donnée de reprendre vie. Ainsi, les figures s’animent, figures qui pourraient elles-mêmes provenir d’une mémoire récente, de celles qui nous habitent encore. Isabelle se laisse guider par le message que délivrent la tôle et la rouille. Elle laisse ses émotions s’exprimer en passant par l’expression spontanée et intuitive.

Dans chacune de ses créations, c’est une véritable plongée dans l’imaginaire, un voyage abyssal chargé d’émotions inspirés par l’histoire de l’Afrique, de ses fantômes, de sa force.

Écrire un commentaire